Arrêter le temps et capturer les bonnes lumières... je crois que c’est ce qui me définit le mieux mes images.

 

Moi qui ai besoin de la douce lumière du soir ou de l’éclatante lumière matinale, mes images ont naturellement pris la direction des paysages. Domaine dans lequel je peux sublimer les couleurs qui illuminent la plupart de mes images. Lorsqu’on voit un paysage... peu importe sa beauté, si la lumière n’est pas exactement là où il faut au moment où on déclenche, la photo n’aura pas la même sensibilité. Bien souvent cet instant arrive lorsqu’on a pas notre matériel avec nous (et oui... on a tous connu ça).

Au bord de points d’eau particulièrement, la lumière et les reflets me fascinent, le calme qui y règne à l’aube est incroyablement ressourçant et inspirant. Le soir, il suffit que les nuages s’en mêlent avec un rayon de soleil bien placé et l’ambiance devient féerique. J’aime m’y retrouver seule ou accompagnée d’autres photographes.

Lorsque que je peux partager (fatiguée et bourrée de caféine) des levers de soleil comme à l’étang de la Gruère, à Chasseral ou au Creux du Van pour un shooting...  ou lorsque je termine ma soirée trempée par la pluie, mais tellement heureuse d’avoir capturé cette ambiance orageuse malgré le vent et la pluie (et des milliers de fois où j'ai dû essuyer mes filtres)... tout cela reste des souvenirs de sorties entre mordus de la photo mémorables, qui restent gravés à jamais sur mes images. 

La capture de l’instant photographié est alors amplifié par tout ce qui se cache en amont, et cela reste le moyen le plus efficace pour exprimer l’émotion qu’on veut apporter à une image... y mettre un peu de son histoire...

 

Souvent le hasard fait bien les choses mais parfois, avec un peu de préparation, on peut forcer la chance pour être au bon moment au bon endroit...

à propos

 

préparations

Les recherches de lieux ne se font pas souvent à l’avance, c’est un peu selon l’humeur et la météo, et surtout les nuages dans le ciel me concernant... 

Je m’aide des applications pour savoir où se lève et où se couche le soleil... également pour connaître la couverture nuageuse (pratique quand on arrive sur place de nuit), je recherche des infos sur le lieu sur internet, je prévois un GPS et surtout je me demande : 

"Mais bon sang comment faisaient-ils avant...? A-t-on vraiment du mérite... avec toutes ces technologies à notre disposition ? "

La préparation du matériel pour mes photographies en longue exposition est quasiment à chaque fois la même ; boîtier, 2-3 objectifs, filtres, 1-2 trépieds et toutes les petites choses à ne pas oublier… notamment les satanées batteries et la carte… (qu’on à tous oubliés une fois au moins…)

 

Ensuite il y a la peur d’arriver trop tard... et de rater la lumière idéale, il arrive aussi d’être coincé dans les bouchons juste au moment où la lumière est magique, et que tu ne peux pas t’arrêter...

quote copie.jpg

autour de l'image

 

Une sortie photographique c'est aussi :

  • vivre des péripéties seule dans la nuit pour être sur place avant l’aube... 

  • ou se perdre au milieu de la forêt les soirs sans lune, 

  • se retrouver nez à nez avec des grenouilles, des castors, des rats, des lézards, des canards, des poissons et tous les insectes suceurs de sang, 

  • avoir les pieds trempés durant des heures… car tout ce qui compte finalement... c’est le bon angle, 

  • patienter le temps (des heures parfois) qu’il faut pour enfin avoir la bonne lumière, 

  • risquer des sauts hors de la voiture, se garer à l’arrache au bord de la route, pour immortaliser une scène incroyable, 

  • se perdre dans des lieux sans réseau (si, ça existe…), et de toute façon n’avoir plus que 5% de batteries, 

  • se faire de belles frayeurs parce que forcément, c’est toujours plus joli là où il est déconseillé d’aller...

  • se dire : "encore une dernière et j’y vais... mais 10 minutes après te redire la même chose..."

et pas seulement... c’est aussi rentrer trempée, déshydratée, frigorifiée, exténuée, frustrée, affamée, blessée... mais quand même toujours avec cette impatience de découvrir le résultat sur grand écran avec une légère appréhension... un flou... une surexposition... une goutte d’eau sur l’objectif... bref LE truc irrécupérable sur ce qui aurait pu être LA photo... et là c’est la déception assurée.

Mais au final c’est souvent plutôt l’éblouissement... de ce que nous offre la nature... la longue exposition fait ressortir un panel de couleurs incroyables... qui ne demandent qu’à être révélées et exposées. 

matériel

Fidèle à Sony depuis mes débuts en numérique, j'ai actuellement opté pour un format hybride plus pratique, et je saisis l'instant présent avec ce matériel :

boîtier :

Sony αlpha 7RII

 

​​​objectifs :  

Sony  28 / 2  |  Sony 50 /1.8 |  Sony GM 24-70 / 2.8

Sony macro G OSS 90 /2.8  |  Fischeye converter

 

développement

Eclaircir, redresser, rogner, saturer, contraster, adoucir, renforcer, détourer, filtrer… je développe chaque image de manière différente. 

Je ne suis pas une adepte des préceptes qui donnent un rendu uniforme mais je pense que mes images portent chacune ma signature. Chaque image doit refléter une émotion et un état d'esprit  pour moi, il est donc impensable d’utiliser 2 fois le même développement.

Essayer de mettre en valeur la lumière naturelle, la sublimer, la faire éclater, donner une âme à l’image et une ambiance.

Procurer une émotion à celui qui la regarde, et lui  faire ressentir  une sensation,  bonne ou mauvaise peu importe, mais susciter la sensibilité du spectateur et la capter un instant... 

 

autres activités

Pratiquant la photo depuis plus de 10 ans et de nature à relever les défis, je me suis donné les moyens de faire moi-même mes sites internet. Une autre activité que j'affectionne particulièrement.

Depuis 2017, je suis administratrice du compte instagram @igersneuchatel qui me permet de publier des photographes régionaux. Par ce réseau, j'organise régulièrement des concours photo sur des thèmes particuliers et avec des partenaires comme la Ville de Neuchâtel, la Fête des vendanges, l'Etat de Neuchâtel et dernièrement ArcInfo.

En 2018, je me suis inscrite à temps partiel comme indépendante pour mes activités de photographe et de créatrice de site web, en parallèle de mon activité professionnelle principale dans une administration communale.

En janvier 2019, j'ai créé une plateforme de mise en avant des talents régionaux dans le domaine de l'image : www.beUnicbeYou.ch qui propose des services pour et par les photographes. En 2019 j'ai organisé une exposition d'images aériennes : Vue du ciel avec mes cohéquipiers photographes Jérôme Vermot, Guillaume Kaufmann et Mike Montandon. N'hésitez pas à consulter leurs réseaux sociaux !

 

Par ce biais je travaille actuellement sur un projet pour le SIEN (Service informatique de l'entité neuchâteloise) et quelques unes de mes images seront bientôt exposées dans les nouveaux locaux des laboratoires médicaux AdMed à Fontaines NE.

Vous aurez également la possibilité de vois mes images sur écran de cinéma lors du Festimages de Bévilard des 19-20 octobre 2020.

 

actualités

DSC01528_2.jpg

remerciements

A mes amis photographes de la région de Neuchâtel (Team photo Neuchâtel et autres) pour leurs conseils et les sorties  photos partagées.

A ma famille, mes deux filles en particulier, pour leur soutient et la compréhension dont elles font preuve dans l’exercice de ma passion.

  • Facebook
  • Instagram